Depuis un quart de siècle, les ThinkPad n'ont de cesse de changer le monde
< Revenir à la grille

Harmony dans la ruche : surveiller les ruches d’abeilles pour repenser l’agriculture

On peut avoir une idée de génie à tout moment. Dans le cas de Bryan Hoyt, l’idée de son entreprise est née au beau milieu d’un vol. En effet, c’est lors d’un vol qui le ramenait vers sa ville natale de Nouvelle-Zélande, Christchurch, que l’un de ses amis a commencé à bavarder avec son voisin de siège qui se trouvait être un apiculteur saisonnier. Ce qui a commencé comme un bavardage amical a rapidement donné naissance à une idée lumineuse, dont les répercussions allaient se faire ressentir sur l’ensemble de l’industrie agricole.

« En tant qu’apiculteur, vous devez être parfaitement au courant de ce qui se passe dans votre colonie, mais un grand nombre de ces ruches se trouvent dans des endroits isolés, à des centaines de milliers de kilomètres les unes des autres, explique M. Hoyt. Les abeilles jouent un rôle absolument essentiel dans notre monde, toutefois les pratiques de suivi de leurs activités restent assez archaïques. »

Fraîchement débarqué de l’avion, M. Hoyt débordait déjà d’idées d’éventuelles solutions. En tant que fondateur de Brush Technology, une société de conception de produits IdO, il était très bien placé pour savoir que les technologies sont capables d’améliorer la fonctionnalité des objets du quotidien. Après quelques nuits tardives de recherches et de discussions sur le marché avec ses frères et partenaires commerciaux, Ben et Berwyn, M. Hoyt et son équipe ont fondé Hivemind, un système de surveillance des ruches d’abeilles connecté par satellite.

Cette technologie est bien entendu très intéressante pour les passionnés en la matière et les apiculteurs, mais elle pourrait également avoir un impact significatif à l’échelle mondiale. Plus d’un tiers de l’alimentation mondiale dépend de la pollinisation des plantes. En bref, les abeilles pollinisent plus de 70 types de récoltes, produisent 6 000 tonnes de miel et leur contribution dans l’économie mondiale représente plus de 350 milliards de dollars (oui, nous avons bien dit milliards). Pourtant, nous assistons à un grave effondrement des colonies d’abeilles, pour des raisons que les chercheurs n’ont toujours pas élucidées.

Pour une équipe dont la mission consiste à trouver des solutions à des problèmes, rien de tel que des contraintes uniques pour stimuler l’esprit d’innovation. En outre, les zones rurales de Nouvelle-Zélande, soumises aux caprices des éléments et privées d’électricité, apportent leur lot de défis en termes de conceptions.

« Nous avions besoin d’un appareil résistant à l’eau, ultra-solide et simple d’utilisation pour les personnes qui n’ont pas l’habitude d’utiliser la technologie, affirme M. Hoyt. Vous savez que vous êtes en train de concevoir un produit de qualité quand vous commencez à vous poser des questions telles que « Et si une vache marche dessus ? Est-ce qu’il résisterait à ça ? ». »

La technologie qu’utilise M. Hoyt pour exécuter Hivemind doit être aussi performante et réactive que ses produits. Qu’il soit en pleins travaux de conception sur le terrain ou occupé à développer une solution dans son bureau, son ThinkPad joue le rôle d’un assistant de recherche fiable.

Il raconte avec humour : « Bien des fois, je me suis trouvé assis sous la pluie à recueillir des données avec mon ThinkPad connecté par satellite à toute une série de ruches d’abeilles… ce qui, je dois l’admettre, est une situation assez loufoque ». De plus, les ThinkPad incarnent l’état d’esprit « ça marche » que M. Hoyt tente de créer avec sa propre technologie.

Après bien des essais et de nombreuses discussions avec des apiculteurs locaux, M. Hoyt et son équipe ont mis au point des balances et des capteurs sans fil qui peuvent être placés sous les ruches. Ces dispositifs sont connectés à un centre satellite et sont capables de détecter quasiment toutes les mesures qu’il est possible d’imaginer, puis envoient des mises à jour à la minute près directement sur un ordinateur ou un téléphone.

« Au début, nous surveillions principalement le poids de la ruche, ce qui nous permettait de connaître les quantités de miel produites, explique M. Hoyt. Puis, avec le temps, nous avons ajouté de nouveaux capteurs pour enregistrer le taux d’humidité, les précipitations, la population d’abeilles et les activités à l’intérieur de la ruche. »

Pour les professionnels, ces mesures sont cruciales car elles leur permettent d’économiser des milliers de dollars. Une fois par exemple, un apiculteur local était en train de déjeuner après avoir passé toute sa matinée à recueillir du miel dans les champs. Tout à coup, il a reçu une alerte de la part de Hivemind, qui l’informait d’une chute inattendue et conséquente du poids de la ruche. Il s’est rapidement muni de son uniforme et de son voile d’apiculteur et s’est précipité vers la ruche pour découvrir que celle-ci était attaquée par un essaim de guêpes qui tentaient de dérober aux abeilles le miel qu’elles avaient produit. Grâce à cette notification instantanée, il a pu remettre la ruche sur pied.

« Pour nous, notre travail consiste à améliorer le quotidien des gens et ce faisant, à créer un monde meilleur, explique M. Hoyt. Nous sommes une entreprise bien entendu, mais l’environnement et l’agriculture sont la passion qui nous anime. »

La pollinisation est une donnée plus difficile à mesurer que le miel, mais si Hivemind est connu pour une chose, c’est bien pour sa capacité à évoluer et à s’adapter au fil du temps. « Nous devons apprendre à développer des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement, et pour évaluer de telles méthodes alternatives, il est essentiel d’établir un suivi et un contrôle précis de la santé des ruches d’abeilles, affirme M. Hoyt. Bien au-delà des perspectives commerciales, cela va devenir un enjeu environnemental pour nous tous. »

Ce croisement entre l’agriculture et la technologie reste un territoire relativement peu exploré et Hivemind fait partie des pionniers dans ce domaine prometteur. L’entreprise étudie déjà de nouveaux moyens d’optimiser sa technologie, en équipant ses systèmes satellite de capacités Wi-Fi et de haut-parleurs résistants à l’eau, capables d’annoncer le poids d’une ruche. Compte tenu du fait que Hivemind est le fruit d’une idée qui a jailli à plus de 12 000 mètres au-dessus du sol, le ciel est véritablement la seule limite pour les frères Hoyt.

Processeurs Intel® Core™ Intel Inside®. Pour une productivité exceptionnelle.

Ça n’est pas un portable… C’est un ThinkPad !

Pour en savoir plus sur les ThinkPad et découvrir les tout derniers ordinateurs de bureau et tablettes, visitez le site Lenovo.com.

Ultrabook, Celeron, Celeron Inside, Core Inside, Intel, le logo Intel, Intel Atom, Intel Atom Inside, Intel Core, Intel Inside, le logo Intel Inside, Intel vPro, Itanium, Itanium Inside, Pentium, Pentium Inside, vPro Inside, Xeon, Xeon Phi et Xeon Inside sont des marques commerciales d'Intel Corporation ou de ses filiales aux États-Unis et/ou dans d'autres pays.