Depuis un quart de siècle, les ThinkPad n'ont de cesse de changer le monde
< Revenir à la grille

L’informatique professionnelle explore de nouveaux territoires avec le ThinkPad

À l’époque des Grandes découvertes, les pionniers de l’exploration du monde, de la géographie et du commerce tels que Magellan et Vasco de Gama partaient à chaque fois pour des mois, voire des années. S’ils avaient la chance de survivre pour raconter leur aventure, le reste du monde en récoltait les fruits.

Aujourd’hui, disparaître en mer n’est plus vraiment la principale peur d’un explorateur. Mais dans les ténèbres des abysses et sur les plus hauts sommets, il n’y a que quelques appareils qui soient capables de permettre à un Magellan moderne de communiquer avec le reste du monde.

Nous voulions changer cela : nous voulions que les plus grands esprits puissent utiliser le ThinkPad quel que soit leur « espace de travail », qu’il s’agisse d’un bureau ou d’un désert. C’est pourquoi nous avons fabriqué un ordinateur capable de résister à certains des environnements les plus difficiles de la planète, et lorsque nous avons été confrontés à de nouveaux défis, nous avons mis au point une solution adaptée.

En 2003, le célèbre aventurier Pasquale Scaturro a décidé de prendre la direction d’une expédition visant à descendre le Nil Bleu sur toute sa longueur. Ce périple de plus de 5 600 kilomètres devait commencer sur les hauts-plateaux d’Éthiopie, traverser le Soudan et s’achever là où le fleuve se jette dans la mer Méditerranée.

Les dangers de ce voyage étaient suffisamment nombreux pour empêcher tout autre explorateur d’emprunter la même route : une bonne partie du Nil Bleu se compose de rapides de classe VI, aux eaux suffisamment agitées et imprévisibles pour facilement faire chavirer un radeau et broyer les aspirants aventuriers dans leurs vagues déchaînées. S’ils survivaient aux rapides, les explorateurs devraient ensuite échapper aux crocodiles et aux bandits. Nombre d’entre eux ont perdu la vie ou tout simplement disparu corps et biens en tentant cette aventure.

Au cours du voyage, M. Scaturro avait besoin de pouvoir envoyer des comptes-rendus réguliers à la société IMAX, laquelle s’était engagée à produire un film racontant son aventure. Il a emporté trois ordinateurs portables, et c’est le ThinkPad qui s’est rapidement imposé comme son outil de prédilection. Celui-ci était enchâssé dans un boîtier étanche placé sur un vaste radeau lancé sur les rapides, et, sans surprise, il a plusieurs fois appris à nager. Après avoir survécu à l’eau, il a été soumis à une température de près de 55 degrés Celsius près de l’équateur et a subi un certain nombre de mauvais traitements de la part d’un policier égyptien énervé.

« Il a juste résisté à tout », résume M. Scaturro. Quelles que soient les conditions auxquelles il a été soumises, le ThinkPad les a supportées. Au cours de ses six mois de voyage, M. Scaturro a écrit 80 000 mots, lesquels ont donné naissance à un livre, rendu possible par la résilience dont le ThinkPad a fait preuve.

À peu près à la même époque, un étudiant japonais nommé Atsushi Yamada nous a dit qu’il voulait être la toute première personne à utiliser un ordinateur au sommet de l’Everest. À l’époque, nos disques durs étaient particulièrement vulnérables à la gravité : nous savions que, si M. Yamada emportait le ThinkPad sur le Toit du monde, à plus de 8 800 mètres d’altitude, la faible pression atmosphérique provoquerait une chute de la tête de lecture-écriture, laquelle toucherait la surface du plateau du disque et endommagerait le système. Nous savions aussi que les températures extrêmement basses qui sévissent au sommet de l’Everest, bien souvent en dessous de -30 degrés Celsius, endommageraient aussi la machine.

Nous avons alors entrepris de fabriquer des disques durs spéciaux équipés d’absorbeur de chocs et d’un châssis en alliage de titane pour M. Yamada. Ainsi, lorsqu’il est arrivé au sommet, il a pu allumer son ThinkPad avec succès. Celui-ci n’a résisté que pendant un petit moment à ces conditions d’une rudesse extrême, mais le but était atteint : M. Yamada avait fait ce que personne d’autre n’avait fait auparavant !

Nous avons alors commencé à élaborer un disque SSD révolutionnaire qui rendrait le ThinkPad moins vulnérable à la pression atmosphérique. Il est ainsi devenu un outil encore plus polyvalent, et les amateurs de sensations fortes comme les scientifiques ont commencé à emporter le ThinkPad dans les contrées les plus lointaines du globe.

Une décennie après que M. Yamada nous a contacté concernant sa quête du Mont Everest, un autre alpiniste a utilisé le ThinkPad pour défier l’imposante montagne. Armé d’un ThinkPad X220, Eric Remza, un explorateur américain, a dirigé une expédition sur l’Everest, en utilisant son ordinateur pour rester connecté avec le reste du monde.

Les températures tombaient souvent si bas que les bouteilles d’eau et la crème solaire qui se trouvaient dans son sac à dos gelaient complètement. Dans les mêmes conditions rencontrées au cours d’une expédition précédentes, sept des ordinateurs portables de l’équipe étaient tombés en panne. Et le nouveau ThinkPad ? « Il a fonctionné parfaitement », affirme M. Remza.

Remza et son équipe ont pu utiliser le ThinkPad pour communiquer avec des météorologues depuis leur camp de base afin de déterminer le meilleur moment pour entamer la dernière étape de quatre jours jusqu’au sommet. Les enjeux étaient élevés : de mauvaises conditions météorologiques pouvaient rendre le trajet fort dangereux, voire mortel. Mais avec l’aide du ThinkPad, l’équipe avait toutes les informations nécessaires pour atteindre la cime en toute sécurité.

D’autres encore ont emporté le ThinkPad dans la canopée de forêts tropicales ou dans l’espace pour découvrir toujours plus de choses sur le monde qui nous entoure. Dans tous les cas, Lenovo a invité les scientifiques et les aventuriers à utiliser le ThinkPad pour le tester par eux-mêmes, puis à partager leurs observations avec le reste du monde. Le ThinkPad a suscité leur curiosité et stimulé leur imagination, en repoussant toujours plus les limites de ce que les explorateurs des temps modernes peuvent faire.

Processeurs Intel® Core™ Intel Inside®. Pour une productivité exceptionnelle.

Ça n’est pas un portable… C’est un ThinkPad !

Pour en savoir plus sur les ThinkPad et découvrir les tout derniers ordinateurs de bureau et tablettes, visitez le site Lenovo.com.

Ultrabook, Celeron, Celeron Inside, Core Inside, Intel, le logo Intel, Intel Atom, Intel Atom Inside, Intel Core, Intel Inside, le logo Intel Inside, Intel vPro, Itanium, Itanium Inside, Pentium, Pentium Inside, vPro Inside, Xeon, Xeon Phi et Xeon Inside sont des marques commerciales d'Intel Corporation ou de ses filiales aux États-Unis et/ou dans d'autres pays.